Le Covid s’est invité chez Voltage

Le studio de Voltage
Du coup on est obligé d'ouvrir les fenêtres !
Crédit: DR

29 novembre 2022 à 17h08 par M T

Vous pensiez que le Covid, c’était fini? Et bien non malheureusement. Face à la recrudescence de cas, les scientifiques estiment que nous sommes au début d’une neuvième vague épidémique. Une vague que Voltage a apparemment décidé de surfer puisque les cas se multiplient à la radio !

En écoutant Voltage cette semaine, vous avez peut-être été surpris de ne pas entendre vos animateurs et journalistes habituels. Une raison toute simple à cela ; le Covid s’est invité à la radio. 

Tout est parti de notre reporter terrain, le journaliste Mathieu Message, qui est allé s’enjailler à la fête de la bière de Saumur le week-end du 19-20 novembre. A son retour à la radio, il a commencé à ne se sentir pas très bien, mais pas non plus au bord de la mort. Par précaution toutefois, il a fait un test Covid au bout de quelques jours. Et la sentence est tombée, c’était positif !

Malheureusement le cluster était déjà en marche (forcément, nous mangeons ensemble le midi). Le vendredi 25 novembre au soir, Théotime Chiovetta qui anime la tranche de 10h à 15h sur Voltage puis Nicolas Boileau qui anime le 15h-20H ont été testé positifs au Covid.

Le lendemain c’est le journaliste Lucas Pierre, acolyte antenne de Nicolas, qui déclarait forfait, suivi de nos deux community manager, Hervé Mandina et Sylvain, de notre coordinatrice de rédaction Maud Tambellini et même de notre technicien antenne Valentin Millorit !

Mathieu Message
Voici Mathieu Message le patient zéro !

Un miracle toutefois, Kash et Ana que vous retrouvez tous les matins sur Voltage accompagné de Mikaël Livret aux infos semblent pour l’heure épargnés par le virus et continuent de mener à bien la mission première de la radio : vous divertir et vous informer ! 

 

Faut-il craindre la neuvième vague du Covid ?

 

Côté symptômes, l’ensemble des personnes touchées à la radio ayant moins de 40 ans, aucune forme grave n’est à déplorer. De la toux, des courbatures, un peu de fatigue et le nez qui coule tout au plus. Néanmoins, les autorités restent attentives à cette neuvième vague qui semble se profiler pour les Français les plus agés. Au 28 novembre, à peine 9,4% des plus de 80 ans ont accepté de recevoir une nouvelle dose de vaccin. 7,2% chez les 70-79 ans. 

Alors que l’on frôle les 50 000 cas positifs au Covid par jour actuellement, la première ministre Elisabeth Borne a lancé ce mardi 29 novembre un appel solennel à respecter les gestes barrières et à mettre un masque “ dès que nous sommes avec des personnes fragiles ou dans des zones de promiscuité”.