Le prix du pass Navigo va-t-il augmenter ?

Le prix du pass Navigo va-t-il augmenter ?
Le prix du pass Navigo pourrait augmenter... sur proposition de la Cour des comptes.
Crédit: CC0 - Image d'illustration

16 février 2022 à 12h47 par Lucas Pierre

La Cour des comptes indique, dans son rapport annuel publié ce mercredi 16 février, qu’une augmentation du prix du pass Navigo pourrait être une solution à l’équilibre économique perdu d’Île-de-France Mobilités suite à la crise sanitaire. Endetté auprès de l’Etat, l’autorité régionale des transports doit également réduire l’offre de transports et faire appel aux collectivités qui lui sont liées selon les Sages.

Il pourrait s’agit de l’une des conséquences concrètes de la crise sanitaire sur le pouvoir d’achat des Franciliens. Dans son rapport annuel publié ce mercredi 16 février dédié à la gestion de la pandémie liée à la Covid-19 en France, la Cour des comptes cible notamment nos transports en commun. Les Sages estiment qu’il est aujourd’hui nécessaire de rétablir l’équilibre financier d’Île-de-France Mobilités (IDFM), l’autorité régionale des transports, mis à mal en raison de la crise sanitaire. Les aides de l’Etat apportées à IDFM doivent être remboursées avant 2036. Pour y parvenir, la Cour des comptes propose dans son rapport une augmentation du prix du pass Navigo. Mais pas que.

Faire appel aux collectivités

L’offre de transports – toujours pas revenue à son niveau d’avant-crise – doit être réduite estiment les Sages dans un but économique tout en conservant une « qualité de service ». L’idée pourrait par ailleurs être, selon la Cour des comptes, de s’appuyer sur cette qualité citée plus haut pour établir les augmentations de tarifs. Dans le viseur de la Cour des comptes, il y a aussi les collectivités liées à Île-de-France Mobilités. Les Sages appellent la Ville de Paris et les départements concernés à une mobilisation accrue envers l’autorité régionale des transports. Enfin, il faut impérativement que la SNCF et la RATP accentuent « leurs efforts de productivité » selon la Cour des comptes.