75/ 19e arr : Vaste opération de police à Stalingrad

VOLTAGE

31 octobre 2016 à 9h37 par Rédaction

La police a commencé son intervention vers 8H dans le 19e arrondissement de Paris. Le camp de réfugiés sous le métro Stalingrad n'avait cessé de grossir depuis le début de l'évacuation de la jungle de Calais.

Des tentes, des matelas à même le sol et des conditions d’hygiène déplorable. Des abris de fortunes disséminées entre le quai de Jemmapes (Xe) et la station de métro Stalingrad (XIXe). Sur le terre-plein central de l’avenue de Flandre (XIXe), les tentes sont plantées sur 700m.

De nombreux réfugiés ont afflué dans le nord de Paris depuis le début de l’évacuation de la jungle de Calais, la semaine dernière. Entre 2.000 et 2.500 personnes vivaient sous le métro Stalingrad.

Ce w-e,Anne Hidalgo a interpellé Bernard Cazeneuve et Emmanuelle Cosse à propos de la situation des migrants du camp de Stalingrad. Dans une lettre adressée aux deux ministres la maire de Paris alerte sur "l'absolue nécessité de mettre à l'abri ces personnes". "Cette méthode consistant à attendre le point de rupture pour héberger n'a que trop dur", écrit-elle.

Des déclarations de la maire de Paris, alors que centre d’accueil de réfugiés Porte de la Chapelle, devait ouvrir ce lundi 31 octobre, mais les travaux ont pris quinze jours de retard. Il n’a toutefois pas vocation a accueillir les migrants de Stalingrad rappel-t-on à la Mairie de Paris.

I