Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

80km/h : La vitesse baissera sur 7.500 km de routes en Ile-de-France

18 juin 2018 à 11h11 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Wikipedia

La nouvelle limitation entrera en vigueur le 1er juillet 2018. Le décret d'application est paru ce dimanche au Journal officiel. Selon une enquête du magazine spécialisé Auto Plus, plus d'un million de kilomètres de routes vont être modifiées. L’Ile-de-France n’est pas épargnée.

Le gouvernement passe la seconde. Alors que la mesure est promise pour entrée en vigueur le 1er juillet prochain, le décret d’application a été publié dimanche. Concrètement, cela veut dire qu’il n’y a plus de marche arrière possible, ce qui ne va pas stopper la grogne des automobilistes (76% se disent mécontent de cette mesure, selon le 14e baromètre annuel Axa prévention sur le comportement des Français au volant).

Malgré la contestation, le Premier ministre, Édouard Philippe, ira jusqu’au bout. La mesure s'appliquera bien le 1er juillet 2018, avec un bilan dans deux ans. S’il n’est pas concluant, Matignon assure qu’il fera marche arrière. Malgré tout cela devrait permettre de sauver 300 vies par an, selon Edouard Philippe.

En Ile-de-France, près de 7.500 km de routes secondaire sont concernés

Reste que sur le réseau secondaire, la signalisation est souvent absente voir inexistante. Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur publié dimanche, « 11 000 panneaux de signalisation seront modifiés et/ou installés sur tout le territoire ».

Le magazine Auto Plus s'appuie sur une cartographie de l'exploitant de GPS TomTom pour établir un état des lieux des zones les plus concernées. Si les zones rurales de certaines régions ne sont pas une surprise, en Ile-de-France, près de 7.500 km de routes secondaire sont concernés. La Seine-Saint-Denis va voir 11 km de ses routes subir ces changements contre 6 km seulement pour le Val-de-Marne.

Quid des radars ? Ils seront évidemment recalibrés d’ici le 1er juillet. 1.871 boites à flashs pour être précis selon le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe, joint par le Parisien. Attention, "il n’y aura pas de temps de latence" entre la mise en place de la mesure et la sanction, selon le Emmanuel Barbe. 

Selon le décompte de l'exploitant de GPS TomTom, dont s’est inspiré le magazine dans son étude, c’est en Seine-et-Marne que les conducteurs seront le plus contrôlés avec 47 radars fixes sur les tronçons limités à 80 km/h contre 27 en l'Ile-et-Vilaine ou 20 en Aveyron. Pensez à lever le pied !