Affaire Gaye Camara : la justice confirme le non-lieu contre le policier poursuivi

VOLTAGE
La famille de Gaye Camara défend l'hypothèse d'un homicide volontaire.
Crédit: Bertrand GUAY / AFP

21 janvier 2021 à 17h49 par Bertrand Loppin

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris confirme le non-lieu dans l'enquête sur la mort de Gaye Camara. Ce dernier avait été abattu dÈune balle dans la tête au cours une opération de police à Epinay sur Seine-en Seine-Saint-Denis.

Les faits s’étaient déroulés le 16 janvier 2018 à Epinay sur Seine en Seine-Saint-Denis. Gaye Camara circulait au volant de va voiture. Au cours d‘une opération de police, il va être abattu d'une balle dans la tête. Il avait 26 ans. En août 2019, un juge d'instruction avait rendu une ordonnance de non-lieu. Il avait considéré que le policier mis en cause était en état de légitime défense. La famille se Gaye Camara conteste cette version. Elle avait fait appel de cette décision.

Ce jeudi, la cour d‘appel de Paris a confirmé le non lieu dont a bénéficié ce policier pour cause e légitime Défense. La chambre de l'instruction de la cour d'appel a aussi refusé les nouvelles demandes d'actes de la famille de la victime. Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille de Gaye Camara a annoncé qu’il va se pourvoir en cassation. Il va également saisir la Cour européenne des droits de l’homme. Il dénonce le manque d’impartialité et l’absence d’enquête effective sur les circonstances de la mort de la victime. La famille de Gaye Camara défend l’hypothèse d’un homicide volontaire.

I