Assassinat de Samuel Paty : cinq nouvelles gardes à vue

VOLTAGE
19 personnes sont poursuivies dans l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty.
Crédit: Common Wikimedia

9 décembre 2020 à 11h00 par Lucas Pierre

Dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat du professeur Samuel Paty, cinq personnes ont été placées en garde à vue, ce lundi 7 décembre. Les cinq jeunes hommes sont âgés de 18 à 21 ans.

L’enquête sur l’assassinat du professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) avance. Cinq nouvelles personnes ont été placées en garde à vue ce lundi 7 décembre. Il s’agit de cinq jeunes majeurs, âgés de 18 à 21 ans. Ils sont soupçonnés d’avoir discuté avec Abdoullakh Anzorov, l’assassin du professeur, par le biais de messageries sur internet. Les cinq jeunes ont été interpellés notamment en Seine-Maritime d’après un communiqué publié par la préfecture de police du département.

Des discussions sur la sphère jihadiste

Comme Abdoullakh Anzorov, tous les interpellés sont d’origine Tchétchène et feraient partie de l’entourage de l’assassin enterré en Tchétchénie il y a quelques jours. Ils auraient eu des discussions autour du jihadisme. Ces gardes à vue portent à 19 le nombre de personnes poursuivies dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du professeur Samuel Paty à la sortie de son collège de Conflans-Sainte-Honorine.

Quatorze des interpellés ont été mis en examen pour « complicité d’assassinat terroriste ». Les quatre dernières ont été mises en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle.