Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Attentat de la rue des Rosiers à Paris : un suspect enfin arrêté

09 septembre 2020 à 17h00 Par Maud Tambellini
Crédit photo : Jacques DEMARTHON / AFP

L’attentat de la rue des Rosiers a fait 6 morts et 22 blessés le 9 août 1982 à Paris. Jusqu’à présent, aucun suspect n’avait été arrêté. C’est désormais chose faite grâce à un mandat d’arrêt émis en 2015.

Bien avant janvier 2015 et le 13 novembre, la terreur avait déjà frappé la capitale. Le 9 août 1982, un groupe de personnes masquées et lourdement armées fait irruption devant le restaurant Jo Goldenberg rue des Rosiers à Paris. C’est alors un lieu emblématique de la communauté juive à Paris.

Les assaillants lancent une grenade et ouvrent le feu sur les clients et employés du restaurant. En moins de trois minutes l’attaque fait 6 morts et 22 blessés. L’enquête a longtemps patiné ; possiblement lié à un accord entre les services français et le groupe terroriste palestinien « Fatah, conseil révolutionnaire d’Abou Nidal ». C’est ce qu’auraient révélé récemment des documents provenant des archives de Matignon.

Les services français auraient promis aux membres du groupe terroriste de n’être pas poursuivi en France s’ils ne sévissaient plus sur notre territoire.

La justice française est en tout cas remontée jusqu’au groupe terroriste en 2007. En 2015, elle émet des mandats d’arrêt internationaux contre trois de ses membres. Ils auraient été formellement identifiés par des témoins. Ils habitent en Cisjordanie, en Jordanie et en Norvège.

C’est ce dernier que la police antiterroriste norvégienne aurait arrêté ce mercredi 9 septembre 2020, 38 ans après les faits. Il s’appelle Walid Abdulrahman Abou Zayed, réside en Norvège depuis 1991 et a toujours nié son application dans l’attentat de la rue des Rosiers, depuis l’émission d’un mandat d’arrêt à son nom en 2015.