Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Attentats de janvier 2015 à Paris : le procès est à nouveau suspendu

23 novembre 2020 à 18h41 Par Bertrand Loppin
Le nouveau palais de justice de Paris.
Crédit photo : Zakaria ABDELKAFI / AFP

Le procès des attentats de janvier 2015 est suspendu jusqu’au au 30 novembre. Le principal accusé Ali Riza Polat souffre toujours de symptômes liés au Covid-19. Le président de la cour d‘assises spéciale de Paris n’a pas opté pour le recours à la visioconférence.

Le président de la cour d‘assises spéciale de Paris a tranché. Il a ordonné la prolongation de la suspension du procès des attentats de janvier 2015 pour une semaine. Le procès est donc renvoyé au lundi 30 novembre. En effet, depuis, le 2 novembre, le déroulement des audiences est perturbé. Il y a trois semaines, le principal accusé, Ali Riza Polat, jugé pour complicité de crimes terroristes, a contracté le coronavirus. Vingt-cinq jours après sa contamination, Ali Riza Polat souffre toujours de vomissements et de problèmes digestifs. Une expertise médicale réalisée dimanche a conclu que la disparition des vomissements pouvait être envisagée dans un délai de 4 à 5 jours.

 

Dans un premier temps, le président de la cour d’assises spéciale avait envisagée la possibilité de faire comparaitre l’accusé en ayant recours à la visioconférence. Une ordonnance gouvernementale permet désormais que l'ultime partie d'un procès criminel, plaidoiries et réquisitions, puisse se dérouler en l'absence physique des accusés. ;Mais cette solution a suscité une vive opposition, aussi bien des avocats ddes parties civiles que de ceux de la défense. Dans une tribune publiée samedi 21 novembre dans le journal Le Monde, tous ont dénoncé cette mesure jugée liberticide. Théoriquement ce procès aurait dû se terminer le 11 novembre. S’il reprend effectivement lundi prochain, le verdict pourrait être rendu le 11 décembre.