Info locale

Aulnay : une plainte déposée pour des présumées violences policières sur des enfants

22 juillet 2019 à 11h26 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Cinq garçons âgés de 10 à 15 ans affirment avoir été malmenés par des policiers lors d’une interpellation jeudi 18 juillet. L’un d’eux s’est vu prescrire 4 jours d’ITT.

Deux versions s’affrontent. Une famille d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) accuse un policier d'avoir passé leur fils de 15 ans à tabac lors d'une interpellation. Le syndicat de police SGP conteste toute bavure et évoque plutôt des "cambrioleurs pris en flagrant délit".

L’affaire remonte au jeudi 18 juillet. Cinq amis âgés de 10 à 15 ans, rentrent d’une après-midi foot, à Aulnay-sous-Bois. Ils aperçoivent une silhouette dans une maison qu’ils savent inhabité. Les deux plus âgés s’aventurent dans le jardin pour ne avoir le cœur net. C’est à ce moment qu’une patrouille de police arrive.

L’un des petits garçons âgés de 10 ans se met alors à courir. Il est vite rattrapé mais, selon le jeune garçon, il est alors frappé par un agent. Un coup de poing dans le nez dit-il. Emmené au commissariat, leurs parents sont prévenus pour venir les récupérer. C’est alors que la mère du jeune garçon, qui doit avoir été frappé, refuse de signer le procès verbal et, décide d’aller faire constater ses blessures à l’hôpital Robert-Ballanger. Selon le certificat établi par un médecin, « les lésions constatées justifient une incapacité totale de travail d'une durée de 4 jours ».

En tout trois familles ont déposé plainte à l’IGPN. Selon le syndicat SGP Police qui réfute toute bavure dans cette affaire, les policiers sont intervenus pour un cambriolage et ont effectué une "opération de police normale", toutefois, le PV d'interpellation ne ferait pas figurer d'objets volés qui auraient été retrouvés sur ces enfants.