Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Bientôt de nouvelles salles de shoot à Paris ?

23 octobre 2020 à 14h30 Par Bertrand Loppin
5000 consommateurs de crack sont implantés dans le nord est de la capitale.
Crédit photo : Commons Wikimedia

La ville de Paris souhaite ouvrir de nouveaux lieux destinés à accueillir les toxicomanes. Dans ces lieux, ils pourront se reposer et consommer leurs produits avec un encadrement sanitaire adapté. Une grande consultation citoyenne va être lancée.

Il y aurait dans l’agglomération parisienne un peu plus de 5000 consommateurs de crack. Ces derniers se sont installés principalement dans le nord est de Paris avec un point de ralliement, la colline du crack, située aux abords de la porte de la Chapelle. Face à cette situation, la mairie de Paris souhaite ouvrir de nouveaux lieux d‘accueil à l’image de la salle de shoot installée dans l'enceinte de l'hôpital Lariboisière depuis 2016.

Dans cette perspective, une réunion va se tenir début novembre en présence du préfet de police de Paris, du préfet de région et de représentants de l’agence régionale de santé. Plusieurs sites seraient envisagés. Le quartier es halles ans le 1er arrondissement, la porte de la Chapelle sous l'échangeur de l'autoroute A1, les environs des jardins d'Eole  dans le 18mee arrondissement. La Ville envisage également la création d'unités mobiles, qui pourraient sillonner la capitale.

Dans le même temps, une grande consultation citoyenne va être lancée dans prochains jours ans les quartiers concernés. Le débat risque d‘être animé. Plusieurs associations de riverains voient d‘un très mauvais oeil ce projet. Elles estiment qu'il faudrait plutôt aider les toxicomanes à en finir avec la drogue plutôt que de mettre à leur disposition des salles pour une consommation sans risque.