Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Cinquième tentative d’enlèvement d’enfant dans l’Essonne depuis janvier

11 mai 2018 à 10h43 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

Les alertes se multiplient mais à chaque fois, les déclarations des victimes présumées n’ont pas permis d’attraper un suspect.

Psychose ou non, les déclaration de tentatives d’enlèvement d’enfants se multiplient depuis le début de l’année dans l’Essonne. Dernier cas en date mardi aux abords des lacs de Viry-Châtillon. Une fillette assure avoir été abordé par un cycliste qui lui aurait demandé de le suivre mais ne l’aurait pas touchée. Une plainte a été déposée et une enquête est en cours, explique le parquet d’Evry.

Au mois de janvier, un homme d’une trentaine d’années avait tenté de faire monter de force une adolescente de 13 ans, à Corbeil-Essonnes. Elle avait été secourue par une passante.

Malgré les témoignage d’enfants, la police n’a pas pu retrouvé le véhicule

Au mois de mars, c’est une fillette de 7 ans qui aurait échappé à un rapt. Plusieurs de ses camarades de CE1, qui participaient à une course d’orientation dans le parc de Villebon-sur-Yvette, affirment avoir vu un joggeur l’attraper par le bras avant de s’enfuir lorsque les enfants se sont mis à crier. Sans images de vidéosurveillance dans le secteur, les enquêteurs n’ont pas pu retrouvé la trace de cet homme.

Plus récemment, le 30 avril, à Yerres, un jeune garçon d’une dizaine d’années a assuré avoir été abordé par des personnes dans une camionnette blanche à proximité du groupe scolaire des Camaldules. Malgré les témoignage d’enfants, la police n’a pas pu retrouvé le véhicule. La mairie avait alors renforcé les patrouilles de polices aux abords des écoles pour rassurer les parents.

Des parents d’élèves qui sont intervenus, le 2 mai dernier, à Brétigny-sur-Orge. À la sortie des classes le midi, un homme aurait essayé d’emmener de force un garçon de 3 ans avant d’être mis en fuite par plusieurs mamans. Là encore, la mairie avait renforcé la surveillance autour des écoles.