Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Contre le bruit et la chaleur : Paris teste une nouvelle route

07 juin 2017 à 13h27 Par Rédaction

Du bitume anti bruit et anti chaleur. Paris va expérimenter prochainement ce nouveau revêtement. Il s'agit de réduire la pollution sonore émise par le contact des pneumatiques sur le sol. Un premier site dans le XIVe arrondissement a déjà été choisi.

Paris court toujours après le moins. Moins de véhicules polluant, moins de bruit, moins de chaleur.. La capitale vient d’obtenir le feu vert de la commission européenne pour tester, dès 2018, trois formules innovantes de « revêtement routier bitumeux ». Une convention validée également par le Conseil de Paris. Pour mettre en place cette expérimentation, d'un coût global de 2,9 millions d'euros, une convention avec la Commission européenne a été votée afin de percevoir 1,35 million d'euros d'un financement européen du programme Life pour l'environnement et le climat. Au final, la ville de Paris ne devrait débourser « que » 100.000 euros dans l’opération.

1 parisien sur 5 est concerné par les nuisances sonores.

À Paris, environ 22% de la population est concernée par les nuisances sonores. Un premier site, l'avenue du Général Leclerc, dans le XIVe arrondissement, a été sélectionné. Le choix des deux autres est à l'étude, notamment les quais hauts. Chaque expérimentation portera sur une longueur de 400 m.

Des revêtements de ce type ont déjà été testés, avec succès, en 2012 sur le boulevard périphérique, au niveau de la porte de Vincennes. Depuis 2015, des travaux ont été entrepris pour recouvrir un tiers du périphérique de cet enrobé phonique, qui limite les nuisances de 7 décibels au passage des véhicules (De la Porte d'Ivry à la Porte de Choisy - Abords de la Porte de Gentilly - De la Porte de Chatillon à la Porte de Vanves - De la Porte de Clignancourt à la Porte de Montmartre - De la Porte de Saint-Ouen au Stade Max Rousie - De la Porte des Lilas à la Porte du Pré-Saint-Gervais - De la Porte de Saint-Mandé et de la Porte Dorée - De la Porte de Brancion et la Porte de la Plaine).

Pour limiter les nuisances sonores, la ville de Paris avait aussi abaissé en janvier 2014 la vitesse maximum autorisée sur le boulevard périphérique de 80 à 70 km/h. Différentes mesures toujours sous la supervision de l'organisme chargé de mesurer le bruit en Ile de France, Bruitparif

Une route à double emploi en cœur de ville

Concrètement, ces nouveaux revêtements sur la route pourront à la fois atténuer le bruit de la circulation routière et permettre de rafraîchir l'air, promet la Ville. Le projet va étudier trois formules innovantes qui auront, en plus, une durée de vie acceptable. Il s'agira surtout de limiter la pollution sonore «en réduisant le bruit émis par le contact des pneumatiques des véhicules avec l'enrobé».

Pour lutter contre les «ilôts de chaleur» particulièrement présents en ville, seront testés des revêtements pouvant retenir l'eau en surface, et ainsi rafraîchir l'air. Seront également testés «les effets de leur couleur sur la restitution de chaleur».