Covid-19 : deux nouvelles fêtes clandestines interrompues dans le week-end

VOLTAGE
4 000 policiers et gendarmes étaient mobilisés pour le respect du couvre-feu ce week-end.
Crédit: Common Wikimedia

22 février 2021 à 12h00 par Lucas Pierre

Les forces de l'ordre ont mis fin à deux nouvelles fêtes clandestines ce week-end en Ile-de-France. Une centaine de personnes étaient présentes à chacune des soirées.

Les autorités avaient prévenu : un important dispositif policier a été déployé ce week-end en Ile-de-France. Au total, ce sont 4 000 policiers et gendarmes qui étaient mobilisés depuis ce vendredi 19 février. Dans la soirée de samedi à dimanche, les forces de l’ordre ont interrompu deux nouvelles fêtes clandestines en région parisienne.

A chacune des soirées, une centaine de personnes étaient présentes. La première se déroulait à Paris, proche du périphérique. Pour intervenir, les policiers ont été contraints d’interrompre la circulation. Du matériel a été saisi et une enquête judiciaire est en cours alors que les cinq organisateurs présumés de cette soirée ont été interpellés.

Un policier blessé

La seconde fête clandestine avait lieu du côté d’Orly. Ici aussi, une centaine de personnes y participaient. A leur arrivée, les forces de l’ordre ont été visées par des tirs de projectiles, blessant l’un des policiers. Au total, ce sont 59 verbalisations qui ont été dressées. Cinq personnes ont été interpellées. Parmi elles : trois organisateurs.

I