Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Covid-19 : un test nasal perfore la paroi du cerveau d’une Américaine

02 octobre 2020 à 15h05 Par A.L.
Une complication rarissime !
Crédit photo : Pixabay

Une Américaine a eu la paroi du cerveau percée au cours d'un test nasal de détection du Covid-19 provoquant une fuite du liquide céphalo-rachidien par son nez.

C'est un fait rarissime qui s'est produit aux États-Unis lors d'un test nasal de détection du Covid-19. Alors qu'elle devait se faire tester en vue d’une opération d’une hernie, une patiente a constaté juste après le test qu’un liquide transparent s’échappait d’une de ses narines. Quelques heures après, cette dernière a développé plusieurs symptômes tels que des vomissements, des maux de tête, une sensibilité à la lumière ainsi qu’une raideur au niveau de la nuque. Le verdict est tombé après examen : la paroi de son cerveau a été percée à cause du test, provoquant une fuite du liquide céphalo-rachidien par son nez et lui faisant risquer une dangereuse infection, comme l'ont rapporté des médecins dans la revue médicale JAMA Otolaryngology-Head & Neck Surgery ce jeudi 1er octobre.

Un fait rarissime

Heureusement, ce cas reste rarissime. En effet, la quadragénaire, avait un problème non diagnostiqué et le test auquel elle a été soumise a peut-être été mal administré au regard de sa condition. Mais, selon Jarrett Walsh, auteur principal de l’article paru, "les professionnels de la santé doivent suivre les protocoles à la lettre et les personnes ayant été opérées des sinus par exemple devraient envisager de demander des tests oraux si possible", déclare-t-il. En effet, si le problème n’avait pas été traité, la patiente aurait pu développer une infection potentiellement mortelle du cerveau, ou de l’air aurait pu entrer dans le crâne et aurait placé une pression excessive sur le cerveau.