Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

COVID : baisse des contaminations chez les soignants de l'AP-HP grâce à la vaccination

19 mars 2021 à 13h20 Par Lucas Pierre
Les soignants sont vaccinés avec le produit Astra Zeneca, de nouveau autorisé en France.
Crédit photo : CC0

Les contaminations de soignants de l’AP-HP sont en forte baisse en Île-de-France. C’est ce que constate son directeur général, Martin Hirsch. Le nombre de clusters est également sur la pente descendante dans ces établissements.

C’est assez rare pour ne pas en parler : le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, a donné une bonne nouvelle ce mercredi 17 mars ! Sur Twitter, il publie un graphique prouvant les effets bénéfiques de la vaccination : « pour la première fois, l’évolution des contaminations chez les soignants de l’AP-HP plus faible qu’en population Île-de-France depuis février ! » indique-t-il.

Concrètement, le nombre de contaminations chez les soignants ne suit plus la courbe de contaminations de la population en général. La vaccination semble donc bel et bien faire effet. Démarrée début janvier pour les plus de 50 ans à l’Hôtel-Dieu, à Paris, elle a connu une forte accélération dès le mois de mars.

Moins de clusters

Jackpot aujourd’hui avec une seconde bonne nouvelle ! L’AP-HP affirme observer une diminution du nombre de clusters dans ses établissements depuis la fin du mois de janvier. Au nombre de 120 il y a plus d’un mois, l’AP-HP en enregistre 80 au 6 mars dernier.

Les soignants sont vaccinés avec le produit AstraZeneca, de nouveau autorisé en France depuis le 18 mars après une suspension de plusieurs jours en raison de cas de thrombose observés chez des patients vaccinés. La Haute Autorité de Santé a cependant revu ses recommandations, ce vendredi 19 mars : seules les personnes âgées de plus de 55 ans sont désormais autorisées à se faire vacciner avec AstraZeneca.

À noter que le Jean Castex, doit se faire vacciner, ce jour, dans l’hôpital Bégin à Saint-Mandé (Val-de-Marne). Le Premier ministre reçoit sa première dose du vaccin AstraZeneca.