Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

COVID: la RATP épinglée pour avoir imposé des congés à la place du chômage partiel

21 avril 2021 à 13h51 Par TD
La maison de la RATP, quai de la Râpée à Paris.
Crédit photo : Flickr - Fred Romero

La mesure concernait les agents qui ne pouvaient faire garder leurs enfants et télétravailler. Le tribunal l’a annulée.

Au début du mois d’avril, la RATP a pris une mesure qui contraignait les agents ayant des enfants, et ne pouvant pas télétravailler, à poser des congés sur les vacances scolaires. Et ainsi, ne pas pouvoir bénéficier de chômage partiel.

Une décision dénoncée par le syndicat Solidaires, qui explique avoir signalé à l’Inspection du travail cette “analyse erronée de la direction générale. (...) Malgré cela, la RATP a persisté dans son interprétation, à tort”. Finalement, la justice s’en est mêlée : le tribunal administratif de Paris a suspendu cette mesure, mardi 20 avril.

Mesure annulée, la RATP "prend acte"

Désormais, la RATP doit “prendre une mesure d'ordre général visant à rétablir dans leur droit l'ensemble des agents RATP ayant fait l'objet de l'obligation de déposer des congés annuels pour la garde de leurs enfants durant la période des vacances scolaires”, explique le syndicat Solidaires dans un communiqué. 

De son côté, la RATP dit “prendre acte” de cette décision.