Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Des bracelets anti-rapprochement pour les conjoints violents

24 septembre 2020 à 10h11 Par Mikaël Livret
Le dispositif sera étendu à toute la France d'ici la fin de l'année.
Crédit photo : JOEL SAGET / AFP

Attendu de longue date par les associations pour lutter contre les féminicides, le bracelet anti-rapprochement sera officiellement lancé, vendredi dans cinq juridictions, dont celles de Bobigny et Pontoise.

C'était l'une des promesses du Grenelle pour lutter contre les féminicides. Le bracelet anti-rapprochement entrera en vigueur vendredi 25 septembre. Ce dispositif, qui s’accroche à la cheville, permet de géolocaliser les conjoints ou ex-conjoints violents et de déclencher un système d'alerte lorsqu’ils s'approchent de leur victime.

Dans un premier temps, il sera accessible dans cinq juridictions (Angoulême, Bobigny, Douai, Pontoise et Aix-en-Provence), avant d'être généralisé à tout le territoire d’ici la fin de l’année, selon le ministère de la Justice.

Environ 1 000 bracelets sont d'ores et déjà disponibles, selon la Chancellerie. Mais ils ne devraient être délivrés que très progressivement, au cas par cas des dossiers de violences conjugales.

Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti doit se rendre ce jeudi au tribunal judiciaire de Pontoise pour le déploiement de ce bracelet.