Des laboratoires de fabrication d’ecstasy découverts en Seine-Saint-Denis : six personnes interpellées

VOLTAGE
L'organisation découverte en Seine-Saint-Denis était digne d'un épisode de la série "Breaking Bad".
Crédit: wikimedia commons

24 décembre 2020 à 13h00 par Maud Tambellini

Six personnes ont été interpellées à Sevran et Montreuil, soupçonnées de fabrication de stupéfiants en bande organisée et de trafic de drogue. 30 kilos de cristaux beiges servant à fabriquer de l'ecstasy ont été saisis.

Cela faisait plusieurs semaines que les enquêteurs étaient sur la piste de lieux de stockage et de fabrication de cachets d’ecstasy, notamment en Seine-Saint-Denis. Lundi, les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la sûreté territoriale ont intercepté un véhicule revenant du nord de la France.


Dans la voiture, la police trouve alors 30 kilos de cristaux beiges ; mélange de MDMA et de métamphétamines. Cette matière première qui sert à fabriquer des cachets d’ecstasy était importée de Belgique et des Pays-Bas. Ensuite la fabrication se faisait chez nous.


Six suspects âgés de 29 à 48 ans ont été interpellés dans la foulée à Sevran et Montreuil. Ils devaient être présentés à un juge d’instruction ce jeudi en vue d’une mise en examen, notamment pour fabrication de stupéfiants en bande organisée et de trafic de drogue.


Selon les estimations, les 30 kilos de cristaux beiges saisis auraient permis de fabriquer 300 000 cachets d’ecstasy. Or, le cachet se revendant 10 euros pièce, le bénéfice estimé aurait pu atteindre 3 millions d’euros.