Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Discrimination envers les femmes : la Caisse d’Epargne Île-de-France assignée en justice

08 octobre 2020 à 15h30 Par Maud Tambellini
Crédit photo : pixabay

La CGT assigne la Caisse d’Epargne Île-de-France en justice pour discrimination envers les femmes. Le syndicat estime que les employées féminines de la banque sont moins bien traitées que leurs collègues masculins, en terme de rémunération et de promotion.

La CGT avait déjà lancé l’an dernier une action de groupe contre la Caisse d’Epargne Île-de-France pour discrimination envers les femmes. En l’absence de réaction, le syndicat vient de décider d’assigner la banque en justice.

Dans son assignation devant le tribunal judiciaire de Paris la CGT note qu'en "2019, alors que les femmes sont majoritaires dans l'ensemble de l'entreprise (61% de l'effectif total), elles sont surreprésentées dans les emplois inférieurs (67% dans les emplois classés de A à H)". "Puis la proportion s'inverse, les hommes devenant majoritaires dans les emplois de cadres supérieurs", occupant "55% des emplois des classifications I à MS", poursuit le syndicat.

Et, quand bien même des femmes arriveraient à occuper des postes d’encadrement, "la plupart sont bloquées à la première catégorie, H, qui comprend en effet à elle seule 48% des femmes cadres en 2019".

De son côté la Caisse d’Epargne Île-de-France a dénoncé un discours mensonger et manipulateur et s’est félicitée de cette assignation en justice pour pouvoir rétablir les faits. Dans un communiqué, la banque a assuré que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes était pour elle une priorité.