Etats-Unis : Trump face à un "impeachment" historique... qui a peu de chance d’aboutir

VOLTAGE
L'actuel président des Etats-Unis est convaincu que personne ne précipiterait sa sortie de la Maison
Crédit: Pixabay - photo d'illustration

13 janvier 2021 à 8h00 par Iris Mazzacurati

Renforcé par le refus de son bras droit Mike Pence de l'évincer du pouvoir, c'est un Donald Trump combatif, contestant toute responsabilité dans l'assaut contre le Capitole mené par ses partisans, qui affrontera mercredi une deuxième procédure historique d'"impeachment".

Le rythme s'est emballé mardi 12 janvier au Congrès vers l'ouverture formelle d'une procédure de destitution contre le président américain, accusé par les démocrates d'avoir "incité à l'insurrection" de ses partisans lors des violences du 6 janvier, qui ont fait cinq morts à Washington.

Mais le tempétueux président s'est montré convaincu que personne ne précipiterait sa sortie de la Maison Blanche avant la fin de son mandat, le 20 janvier.

Il a tenté mardi d'adopter une posture moins agressive, évoquant le temps "de la paix et du calme", depuis Alamo, au Texas. Il a aussi essayé de réduire la procédure le visant à une manœuvre des démocrates, une nouvelle "chasse aux sorcières".

"Le 25e amendement ne représente aucun risque pour moi", avait-il aussi affirmé, sûr de lui après une rencontre avec Mike Pence dans le Bureau ovale.

Dans la soirée, son vice-président a effectivement annoncé qu'il refusait d'invoquer cet amendement de la Constitution qui lui permettrait de déclarer Donald Trump inapte à exercer sa fonction, comme le lui réclament les démocrates.





(Avec AFP)