Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Fête de la radio : retour sur l’histoire de Voltage !

31 mai 2021 à 07h00 Par VG
Fête de la radio
Crédit photo : CSA

Cette année marque les 40 ans de la libéralisation de la bande FM. C’est le 9 novembre 1981 que le monopole public de la radio est aboli. La grande aventure des ondes prend un nouveau souffle. À cette occasion, Voltage revient sur plus de 30 ans de son aventure radiophonique.

Voltage fête sa 39ème année d’antenne alors qu’est célébrée pour la première fois la Fête de la Radio. Cette initiative lancée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de très nombreuses radios partenaires vous propose de revenir pendant une semaine sur l’histoire de ce média en évolution constante.

Avant 1981 pour faire de la radio, il fallait être un peu fou ! Émettre « en pirate » sur la bande FM est alors un délit passible d'un an d'emprisonnement, et 100 000 francs d'amende. C’est en 1982 que Voltage est créée à Paris par Jean-Marc Cohen et son voisin et ami Yannick Urrien. Le premier studio se situe 22 rue Mousset-Robert dans le 12ème arrondissement.

La station partage alors sa fréquence (98.0 MHz) avec Radio Rivage jusqu'en 1986. À cette époque, la programmation musicale de Voltage n’est pas précisément définie. Elle passe du rock au funk et mélange également la variété française ou les musiques du monde.

Écouter le podcast


Une radio qui compte à Paris

En 1989 et 1990, Voltage devient la quatrième radio la plus écoutée en Île-de-France. Jean-Louis Morin, ancien journaliste à RMC, en devient le directeur. Musicalement, elle prend le tournant de la dance très en vogue dans les années 90. Après un passage en Seine-Saint-Denis, les studios se réinstallent à Paris dans le 17ème arrondissement.

Voltage va connaître alors un grand changement en 1995 lorsqu’elle est rachetée par le producteur Gérard Louvin. Son positionnement de radio de proximité s’affirme et sa programmation musicale évolue vers le format « Top 40 ». Voltage prend pour slogan « 100% Paris / 100% Hits ».

Au début des années 2000, on y croise des personnalités toujours présentes aujourd’hui dans les médias comme Jean-Marc Morandini qui dirige même la radio pendant un moment.

Le saviez-vous ?
Pendant un temps, Jean-Marc Cohen, le fondateur de VOLTAGE
installe le studio dans une péniche près de la Tour Eiffel.

Jérôme, animateur de la matinale aux côtés d’Esther :
« C’est une radio que je connaissais alors que je ne vivais pas du tout en Île-de-France. Quand j’étais ado, j’avais réussi à me faire envoyer un autocollant de la radio. A l’époque, je trouvais cela fabuleux. On a beaucoup grandi à Voltage avec Esther. Pour moi, Voltage est une des radios les plus proches des auditeurs ici en Île-de-France ».


À partir de 2004, c’est le groupe 1981 (Start à l’époque du rachat) qui reprend la radio. L’encrage local de Voltage est toujours plus présent. La station se veut proche, familiale et populaire. Au quotidien, elle prend le pouls de Paris et accompagne ses auditeurs partout en Île-de-France.

Fidèle à sa volonté de relier les Parisiens, Voltage vous informe en temps réel de l’état des transports entre 6h et 19h. Un numéro spécial permet également aux auditeurs d’appeler la station pour informer les Parisiens d’un problème de circulation dont ils seraient les témoins.

La musique est également essentielle sur Voltage avec une programmation variée et à la pointe des nouveautés. La grille des programmes est centrée sur le quotidien en Île-de-France. Ainsi « Paris s’éveille », « Ici, c’est Voltage » et « Tout peut arriver à Paris » proposent des contenus qui facilitent la vie des auditeurs. Avec Voltage, les auditeurs de l’Île-de-France sont reliés les uns aux autres, connectés ! Aujourd'hui, Voltage fédère 191.000 auditeurs uniques chaque jour*
 

Quentin Monot, animateur de "Tout peut arriver à Paris" entre 15h et 20h :
« J’ai toujours fait cette tranche du Drive sur Voltage. Dès 15h, on fait de l'info trafic pour nos auditeurs franciliens. C’est essentiel qu’on produise de l’info local, proche des gens. Ceux qui nous écoutent savent qu’on est ancré dans cette réalité quotidienne des gens. Il y a tel bon plan à Paris, tel restaurant, telle expo à voir. Voltage est une radio populaire dans le bon sens du terme, on parle à tout le monde, les parisiens, la petite et la grande couronne. Nous sommes vraiment singulier »

La nouvelle ère numérique

D’ici l’été prochain, Voltage déménagera dans de nouveaux locaux et en tenant compte des évolutions technologiques. La station compte aujourd’hui 8 webradios thématiques disponibles sur internet, votre téléphone ou votre tablette. En FM, Voltage est présente en Île-de-France et dans l’Oise mais elle peut aussi s’écouter en DAB+ à Paris.

Le DAB+, c’est le successeur numérique de la FM. Cette nouvelle technologie permet d'écouter la radio gratuitement et sans abonnement d’un opérateur mobile. Vous pouvez capter le DAB+ partout par les ondes sans connexion : en voiture, chez vous ou au bureau. En revanche, vous aurez besoin d'un récepteur qui est compatible avec la réception DAB+. Vérifiez le vôtre, il est peut-être déjà compatible. D’ici 2023, toute la France aura accès au DAB+.

 
*Source Médiamétrie - Médialocales, septembre 2019 - juin 2020 - 5h-24h - 13+ - LV