Formule 1 : les GP d'Australie et de Chine reportés, un calendrier 2021 chamboulé

VOLTAGE
Le circuit italien d'Imola entre au calendrier 2021.
Crédit: Pixabay - photo d'illustration

12 janvier 2021 à 11h22 par Iris Mazzacurati

Les Grands Prix d'Australie et de Chine de Formule 1, prévus les 21 mars et 11 avril à Melbourne et Shanghai, sont reportés au 21 novembre et à une date indéterminée, et le circuit italien d'Imola entre au calendrier 2021, a annoncé le promoteur du championnat mardi 12 janvier.

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, la saison, qui comporte toujours sur le papier le nombre record de 23 Grands Prix, ne débutera donc pas en Australie, mais à Bahreïn le 28 mars, avant de se déplacer à Imola le 18 avril puis dans un lieu encore à déterminer le 2 mai. Elle s'achèvera une semaine plus tard que prévu à Abou Dhabi, le 12 décembre au lieu du 5.

L'Australie a mis en place des conditions strictes pour entrer sur son territoire, avec une quarantaine de deux semaines difficilement compatible avec l'arrivée du paddock pour trois jours en piste seulement.

Le Grand Prix de Chine non plus n'aura pas lieu à la date prévue "en raison des restrictions de voyage en vigueur". "Des discussions avec le promoteur et les autorités chinoises sont en cours, avec la possibilité de reprogrammer la course plus tard dans la saison si c'est possible", précise le promoteur de la F1, Formula 1.

Autres changements au calendrier pour faire de la place à l'Australie en fin de saison : le Grand Prix du Brésil (prévu le 14 novembre) est avancé d'une semaine au 7 novembre, et l'Arabie Saoudite accueillera sa première épreuve de F1 le 5 décembre au lieu du 28 novembre.

"Comme indiqué précédemment, nous nous attendons à ce que les fans reviennent dans les tribunes en 2021", est-il ajouté.

"Bien sûr, la situation liée au virus reste fluide, mais nous avons l'expérience de la saison dernière avec tous nos partenaires et promoteurs pour nous adapter en conséquence et en toute sécurité", conclut le nouveau PDG de la catégorie reine du sport automobile, Stefano Domenicali, alors que 17 GP (au lieu de 22) ont pu se tenir entre juillet et décembre dernier grâce à un protocole sanitaire strict.

(Avec AFP)