George Tron, condamné à 5 ans de prison, va déposer une demande de mise en liberté

VOLTAGE
Le maire de Draveil, en Essonne, est toujours visé par une procédure pour subornation de témoin
Crédit: LIONEL BONAVENTURE / AFP

19 février 2021 à 13h40 par Lucas Pierre

Les avocats de George Tron, condamné à 5 ans de prison dont trois ans fermes, ont indiqué ce jeudi 18 février vouloir déposer une demande de mise en liberté.

George Tron va-t-il vraiment faire de la prison ? Les avocats du maire de Draveil, en Essonne, ont en tout cas indiqué la prochaine formation d’un pourvoi en cassation et le dépôt d’une demande de mise en liberté, ce vendredi 19 février. Une précision qui tombe au lendemain de la condamnation de l’ex-secrétaire d’Etat à cinq ans de prison dont trois fermes pour viol et agressions sexuelles en réunion.

A l’origine de cette condamnation : les plaintes déposées par deux des anciennes employées de la mairie de Draveil, Virginie Ettel et Eva Loubrieu. Elles accusaient George Tron de leur avoir imposé des attouchements et des pénétrations digitales entre 2007 et 2010. L’adjointe à la Culture du maire de Draveil, Brigitte Gruel, y participait également.

George Tron toujours dans le viseur de la justice

L’ex-secrétaire d’Etat n’en a pas terminé avec la justice. George Tron est toujours visé par une procédure pour subornation de témoin. Concrètement, le maire de Draveil et son entourage sont soupçonnés d’avoir tenté d’influencer l’enquête pour viols et agressions sexuelles en réunion en essayant de décrédibiliser les deux plaignantes.

L’instruction s’était d’abord conclue sur un non-lieu, mais elle a été relancée il y a un an, au mois de février 2020.

I