Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Grandpuits : l’île-de-France va perdre l’unique raffinerie installée dans la région

23 septembre 2020 à 15h00 Par Bertrand Loppin
Le site de Grandpuits
Crédit photo : Commons Wikimédia

Total annoncera jeudi un projet de reconversion du site. Les syndicats estiment que plusieurs centaines d‘emplois sont menacées. La direction dément tout licenciement.

La nouvelle sera officiellement annoncée demain, mais la direction de Total a informé les syndicats depuis hier. La raffinerie de Grandpuits va cesser son activité de raffinage. Toutefois, le site ne sera pas abandonné. Un projet de reconversion va être dévoilé demain lors d'un comité social et économique. Le site francilien pourrait être transformé en unité de production de bio-plastiques et de biocarburants.

La CGT a réagi. Elle craint la suppression de 200 postes chez Total et de 800 emplois chez les sous-traitants. De son côté, la direction de Total précise qu’il n’y aura pas de licenciement, mais elle évoque des départs en retraite anticipés et des mobilités internes.

La raffinerie de Grandpuits est en activité depuis 1967. Elle est la seule raffinerie installée en Île-de-France. Elle traite 4,8 millions de tonnes de pétrole brut par an. La majorité de son approvisionnement provient du Havre grâce à un pipeline de 262 km. Problème : cette installation est en très mauvais état. Une fuite s'est déclarée en 2014 en Seine-maritime et en février 2019 dans les Yvelines. Le coût des réparations se chiffrerait entre 300 et 500 millions d ‘euros. Cela pourrait bien expliquer cette décision envisageant la reconversion du site.