Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Halsey se confie sur son combat contre l’endométriose (Vidéo)

21 mars 2018 à 14h00 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Halsey

Pour la première fois, la chanteuse Halsey révèle être atteinte d’endométriose. Lors d’un gala, elle s’est d’ailleurs longuement exprimée sur ses douleurs quotidiennes et les conséquences sur sa vie de jeune femme.

Halsey sort de son silence. Lors du gala de la Endometriosis Foundation Of America, la chanteuse s’est présentée face à la foule pour évoquer la maladie dont elle souffre depuis plusieurs années : l’endométriose, une maladie gynécologique qui touche près d’une femme sur dix. « Je ne peux plus faire semblant. Je ne peux pas faire semblant juste parce que je suis une artiste et que je pars en tournée, que tout doit être parfait et beau, que ma peau est toujours belle, que je suis mince et que mes fringues sont géniales », commence-t-elle son allocution, elle qui se décrit comme « la fille aux discours » suite à son discours poignant lors de la Women’s March. Et pour cause, en réalité, l’interprète de Him & I souffre le martyre… 

HALSEY : « JE ME SENS MOINS FEMME »

« Parfois, je suis gonflée. Je suis sous perfusion. Je suis si malade que je prends des médicaments. Et quand je suis en coulisses, je suis terrifiée à l’idée de saigner dans mes vêtements au beau milieu de mon concert. C’est la réalité des choses », décrit-elle ensuite son quotidien avec l’endométriose. Une maladie qui a aussi eu de grosses conséquences sur sa vie de jeune femme. « Je me sentais moins femme, car je ne pouvais pas être intime avec mon petit-copain, ou parce que je ne pouvais pas sortir avec mes amis, parce que j’avais des problèmes de digestion, des saignements incontrôlés, des évanouissements et tous ces symptômes liés à l’endo», confie-t-elle encore. 

L’ENDOMETRIOSE, UN « SUJET TABOU » SELON LA CHANTEUSE

Face à son auditoire, Halsey estime d’ailleurs que les problèmes liés à l’appareil de reproduction de la femme sont encore « considérés comme étant un sujet tabou ». Un discours partagé par de nombreuses femmes atteintes de l’endométriose qui se sentent, elles aussi, incomprises dans leur entourage personnel et surtout professionnel. Mais, selon Halsey, « c’est normal de parler de la maladie, cela ne vous rend pas faibles, cela vous rend plus fortes et vous devez en être fières. Et plus vous en parlez, et plus vous avez de chances d’aider vos amies qui ne savent peut-être pas qu’elles en sont atteintes ou parce qu’elles ont peur de s’exprimer ».