Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Harcèlement de rue : Marlène Schiappa veut des « quartiers sans relous »

16 avril 2021 à 13h30 Par Lucas Pierre
Une cartographie des "zones rouges" sera notamment réalisée.
Crédit photo : CC0

Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, veut créer des « quartiers sans relous » pour combattre le phénomène du harcèlement de rue. 2 000 policiers supplémentaires seront notamment mobilisés dans le cadre de ce dispositif.

Un baromètre annuel sur le harcèlement de rue. C’est ce que veut mettre en place le gouvernement, par la voix de Marlène Schiappa. Dans une interview pour le journal 20 Minutes, la ministre déléguée à la Citoyenneté entend réaliser une cartographie des « zones rouges du harcèlement de rue » pour combattre le phénomène.

Marlène Schiappa précise : « ce que l’on veut, c’est créer des QSR, des quartiers sans relous ». « Nous allons publier chaque année les chiffres compilés par le ministère de l’Intérieur et mesurer, année après année, la réalité de ce phénomène » ajoute-t-elle.

2 000 policiers supplémentaires mobilisés

Comment tout cela fonctionnera concrètement ? La ministre déléguée répond : « Sur la base des verbalisations, des plaintes enregistrées, des observations des forces de l’ordre et des remontées des associations concernées, ce groupe réalisera une cartographie de la France pour identifier les zones rouges du harcèlement de rue ».

Sur la question des autorités mobilisées, ce sont 2 000 policiers qui viendront renforcer le dispositif. Ils font partie des « 10 000 recrutements supplémentaires annoncés récemment par Gérald Darmanin » selon Marlène Schiappa. La ministre déléguée à la Citoyenneté s’est d’ailleurs rendue, jeudi 15 avril, à Châtelet-les-Halles avec les équipes de la préfecture de police de Paris et les policiers de la brigade des réseaux ferrés (BRF).