Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

IDF/ Pour les enquêteurs, oui un attentat a été déjoué de peu

09 septembre 2016 à 14h33 Par Rédaction

Une vaste opération anti-terroriste a été menée hier soir jeudi en Essonne. Trois femmes ont été arrêtées à Boussy-Saint-Antoine juste avant de passer à l'acte.

Pendant l’interpellation, un policier a été blessé au couteau par l’une des suspectes. Les policiers ont répliqué la touchant aux jambes avant d’être placée en garde à vue, hospitalisée au Kremlin Bicêtre.

Les enquêteurs en sont sûr, un attentat a été déjoué de peu

Elles étaient dans le viseur des enquêteurs depuis la découverte d’une voiture suspecte dimanche dernier dans le centre de Paris. On apprend qu’au moins deux d’entres elles ont bien tenté d’y mettre le feu sans y parvenir. Un torchon brulé a été retrouvé dans le coffre près des bouteilles de gaz et des bidons de gasoil. Le véhicule a été abandonné, pas leur projet.

Hier soir jeudi, sur le point de passer à nouveau à l’acte en Essonne, elles ont été interpellées dans le quartier de la gare à Boussy St Antoine. Armées de couteau, leur cible n’a en revanche pas encore été clairement établie pour l’instant. De sur, la plus jeune, âgée de 19 ans, fille du propriétaire de la voiture suspecte, avait prêté allégeance à Daesh.

Parmi les trois femmes, certaines étaient a priori en contact avec Hayat Boumeddiene, compagne d'Amedy Coulibaly et de Larossi Abballa, l’auteur présumé du double meurtre de Magnanville.

Cyrille Larrouy