Info locale

Île-de-France : les victimes d’agressions ou de harcèlement dans les transports se rebiffent

25 avril 2019 à 09h18 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Un collectif féministe demande à la RATP de protéger davantage ses clientes. Des dizaines de femmes ont livré leur témoignage sur les réseaux sociaux via le hastag #BalanceTonMétro.

Marre d’être frottées, harcelées, agressées dans le métro ! Des dizaines de victimes témoignent depuis mercredi sur les réseaux sociaux des agressions sexuelles et du harcèlement subi dans les transports en commun en Île-de-France. À l’aide du hastag #BalanceTonMétro, elles racontent comment prendre les transports devient un enfer pour elles.

Un collectif féministe demande à la RATP de protéger davantage ses clientes. La RATP répond qu’elle a renforcé ses actions contre le harcèlement. 5.000 bornes d’appel et 50.000 caméras sont ainsi réparties sur son réseau. La régie des transports parisiens incite aussi fortement à déposer plainte.

Une brigade chargée de débusquer les frotteurs patrouille dans les métros et RER depuis plusieurs mois. En 2018, les policiers ont procédé à 170 interpellations pour seulement 39 condamnations.