Info locale

Île-de-France : une directrice d’école témoigne après le suicide d’une collègue à Pantin

03 octobre 2019 à 10h29 Par Mikaël Livret
Elle évoque la solitude qui frappe parfois les directeurs d'école alors que les enseignants se mobilisent ce jeudi 3 octobre en Seine-Saint-Denis
Crédit photo : Common Wikimédia

Les enseignants se mobilisent ce jeudi après la mort de Christine Renon, la directrice d’une école maternelle, à Pantin. Des rassemblements sont prévus devant les locaux de l'Education nationale à Bobigny. Une directrice d’école témoigne de ces moments de solitude que l’on peut ressentir.

La colère des enseignants de Seine-St-Denis. Des syndicats appellent à la grève ce jeudi 3 octobre partout en Île-de-France. Ils réclament une meilleure prévention auprès du corps enseignant après le suicide de la directrice de l’école maternelle Méhul, à Pantin, le 23 septembre dernier. Elle a mis fin à ses jours dans son établissement après avoir évoqué son épuisement professionnel dans un courrier transmis à ses collègues. Ses obsèques sont prévues ce jeudi.

La moitié des écoles et des cantines du département devrait être fermées pour cause de grève, alors qu’une manifestation est prévue, à 14 heures, devant la Direction des services départementaux de l’Education nationale, à Bobigny.

Envie de partir

Dans ce contexte, une directrice d’école en Île-de-France a accepté de témoigner anonymement. Elle aussi a déjà connu une situation de solitude dans son établissement Écouter le podcast

Elle nous explique ce qui peut pousser les directeurs à se sentir seuls Écouter le podcast

Un cas qui l’a poussé à penser à partir en retraite anticipée Écouter le podcast

Alors comment s’en sortir dans ce cas ? Ses confidences Écouter le podcast

Samedi 5 octobre, enseignants et parents seront côte à côte lors d’une marche blanche, de la maire de Pantin à l'école Méhul, l’établissement de Christine Renon.