Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Île-de-France : une étude de l’AP-HP sur l’efficacité de la cigarette électronique

11 avril 2019 à 09h31 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

L’AP-HP recherche 500 personnes prêtes à arrêter de fumer. Les volontaires auront droit à la cigarette électronique, avec ou sans nicotine afin d’étudier son efficacité sur le sevrage du tabac.

Mieux que les patchs ou les gommes à mâcher ? Les médecins veulent étudier et comparer l’efficacité des produits de vapotage par rapport à un médicament dans l’arrêt du tabac. L'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) lance l’étude ECSMOKE. L’objectif est d’étudier au moins 650 personnes, âgées de 18 à 70 ans, fumant un minimum de 10 cigarettes par jour et souhaitant arrêter.

Lancée depuis 6 mois, 130 personnes participent déjà à cette étude et il en faudrait au moins 500 de plus pour avoir un résultat significatif. Les volontaires peuvent se rendre à la cellule investigation clinique de la Pitié-Salpêtrière (Paris) ou dans un établissement partenaire en banlieue, à Clamart (Hauts-de-Seine) et Villejuif (Val-de-Marne). 

Les participants seront suivis durant 6 mois après l’arrêt du tabac et les résultats ne seront connus que dans 4 ans. Ils pourraient aider à déterminer si la cigarette électronique peut figurer parmi les dispositifs approuvés comme aide au sevrage tabagique. En France, selon les derniers chiffres connus (2016), environ 1,7 millions de personnes utiliseraient des produits de vapotages.