Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Immobilier : c’est en grande couronne que les prix ont le plus augmenté

08 janvier 2021 à 10h45 Par Mikaël Livret
La demande s'est accentuée, à la fin du premier confinement, pour des biens à l'extérieur de Paris.
Crédit photo : PATRICK KOVARIK / AFP

Malgré la crise, le marché immobilier francilien fait mieux que résister ces derniers mois, notamment dans le Val-d’Oise, la Seine-et-Marne et l’Essonne. Sur un an, les prix ont évolué à la hausse de 2 % à 3 %.

Les bonnes affaires sont à faire loin de Paris. Depuis le début de la crise, les départements du Val-d'Oise (+ 3,2 %), de l'Essonne (+ 3 %) et de la Seine-et-Marne (+ 2,7 %) connaissent les plus fortes progressions de la région. Les départements de petite couronne plafonnent entre 0,2 % et 0,3 %.

Reste qu'en dehors des Yvelines où le mètre carré est affiché à 4 500 euros en moyenne, les prix moyens des appartements anciens sont parmi les plus bas de la région, entre 3000 et 3200 euros, quand ceux de la petite couronne se situent entre 4100 euros à 7000 euros le mètre carré.

Au printemps 2020, les agences immobilières ont connu une forte hausse du nombre de visites de maisons.  Le 1erconfinement était passé par là. Pourtant, quelques mois plus tard, cet engouement n'a pas entraîné une hausse importante des prix en Île-de-France.

Seuls le Val-de-Marne et la Seine-et-Marne ont connu, sur un an, une progression plus importante pour le prix des maisons que celui des appartements. Ainsi, le Val-de-Marne affiche une hausse de + 3,4 % concernant les maisons contre 2,5 % pour les appartements. Le 77 enregistre une progression de + 3,4 % pour les unes contre 2,7 % pour les autres. Tous les autres départements ont une progression inférieure à 2 % pour les pavillons contre 2 % à 3 % pour les appartements, résume Le Parisien.