Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Job : être payé 2060 euros par mois à ne rien faire, c'est possible !

16 mars 2019 à 16h45 Par A.L.
Crédit photo : Pixabay

Le poste à pourvoir consiste à appuyer matin et soir sur un bouton, pour la modique somme de 2060 euros par mois.

Si l'annonce peut d'abord faire penser à une fake news, elle est pourtant très sérieuse. Dans le cadre de leur projet "Eternal Employment", Simon Goldin et Jakob Senneby, deux artistes suédois, veulent créer une œuvre vivante afin de dénoncer l'automatisation de masse dans le marché du travail. Le pitch ? Engager quelqu'un à vie pour un emploi qui ne lui prendra que quelques minutes par jour : celui d'appuyer quotidiennement sur un bouton, matin et soir, pour un salaire mensuel de 2060 euros. 

Un poste à pourvoir en 2025

Basé en Suède, le poste est à pourvoir dans 6 ans, en 2025. Le ou la candidat(e) choisi(e) devra se rendre quotidiennement à la future gare de Korsvägen, et appuyer sur un bouton précis à son arrivée puis à son départ. Le bouton en question sera situé sous une horloge et permettra à la personne de signaler sa présence dans la station. Une fois que l'employé(e) l'aura fait, des lampes fluorescentes seront allumées pour avertir les voyageurs. Seule contrainte : être présent tous les jours et participer à l'installation de l'œuvre.

En plus d'être relativement bien payée pour faire ce qu'elle veut de sa journée (lire, surfer sur internet, écouter de la musique...etc.) la personne verra son salaire augmenter de 3,2 % tous les ans. Des jours de vacances et un plan de retraite sont aussi compris dans le contrat de travail. Si le ou la salarié(e) se lasse de ces longues journées (sans grand intérêt, il faut bien le dire !), il ou elle pourra quitter son job, sans forcément donner un préavis de deux semaines. En revanche, l’employé(e) ne pourra pas occuper en même temps un autre emploi rémunéré. Les deux artistes suédois à l'origine de ce projet surprenant ont remporté le concours visant à valoriser la nouvelle gare de Göteborg, dont l'importante dotation permet d'assurer le salaire du futur employé.