John Le Carré : disparition d'un maître de l’espionnage

VOLTAGE
John Le Carré a vendu plus de 60 millions de livres dans le monde.
Crédit: John MACDOUGALL / AFP

14 décembre 2020 à 7h37 par Iris Mazzacurati

Le maître britannique du roman d'espionnage, auteur de "L'espion qui venait du froid" ou encore "La taupe", a succombé à une pneumonie, samedi 12 décembre, à l'âge de 89 ans.

John Le Carré a vendu plus de 60 millions de livres dans le monde.

Internationalement reconnu pour ses romans d’espionnage extrêmement bien renseignés, et pour cause puisqu’il a fait lui-même partie du MI6 (service de renseignement extérieur britannique), John Le Carré écrit son premier roman, L’Appel de la mort en 1961 alors qu’il est encore au service de sa Majesté.

Son sujet de prédilection : l’espionnage au temps de la Guerre froide, parmi lesquels L’espion qui venait du froid, Le miroir aux espions ou encore "la trilogie de Karla" (La Taupe, Comme un collégien et Les Gens de Smiley).

De nombreuses fois adaptés à la TV, ses romans ont inspiré le cinéma plus d’une dizaine de fois : The Constant Gardener (2005), Un homme très recherché (2014), Un traite idéal (2016)... Des adaptations dans lesquelles il aimait parfois faire une petite apparition, notamment dans La Taupe en 2011 où il se fond dans la masse en jouant un invité à une fête de Noël.

La bande -annonce de La Taupe :