Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

L’A86 est à nouveau ouverte à la circulation en Seine-Saint-Denis

01 septembre 2017 à 11h03 Par Mikaël Livret
Crédit photo : DR

Retour à la normale en Seine-Saint-Denis. L’autoroute A86, fermée cet été entre l’A1 et l’A3, a totalement rouvert ce vendredi matin, comme prévu. 110 000 véhicules empruntent chaque jour ce tronçon. La Direction des routes d’Ile-de-France (Dirif) vient d’y réaliser 88M€ de travaux pour le moderniser.

110 000 véhicules l’empruntent chaque jour. La Direction des routes d’Ile-de-France (Dirif) vient d’y réaliser 88M€ de travaux pour le moderniser. Il y a encore sept jours, les ouvriers étaient au travail pour finir le chantier et tenir les délais. Depuis bientôt trois semaines, les tunnels de Bobigny, Norton et Lumen, tous situés en Seine-Saint-Denis sur l’A86, étaient fermés pour travaux. Ils ont rouvert ce jeudi sur la partie intérieure et ce vendredi matin dans les deux sens.

Si des portions de routes sont fermées quasiment tous les soirs, tout au long de l’année, par la Direction des routes d’Ile-de-France pour y réaliser des travaux ou des rénovations, il est extrêmement rare qu’elle en vienne à couper totalement la circulation et plus encore pendant plusieurs semaines d’affilée.

«Le gros des travaux d’août a consisté à remplacer les appareils de ventilation. Pendant cette étape, la capacité d’extraction des fumées est trop faible pour assurer la sécurité des usagers », explique la Dirif, qui précise que cette interruption totale a permis de mener «en trois semaines et demi ce qui aurait pris sept mois avec des travaux de nuit classiques ».

Mais fermer trois tunnels, quotidiennement empruntés par plus de 110 000 véhicules, c’est forcément un peu gênant. Parfois la situation sur les axes de report comme l’A1 et l’A3 a été un peu compliquée même si cela n’était pas pire que le reste de l’année.

Qu’est-ce qui a changé dans les tunnels Norton, Lumen et Bobigny?

Le plus visible sera sans doute la pose de 10 000m² de parois anti-incendies aux plafonds. Etant neufs, ils ne sont pas encore recouverts de poussière et de gaz d’échappement, et tranchent donc assez nettement avec les parois du tunnel !

Les 200 personnes mobilisées sur ce chantier ont également remplacé 150 km de câbles électriques et la moitié des extracteurs d’air. Des aménagements moins «visibles » pour les usagers des tunnels, mais pourtant essentiels pour éviter les fermetures d’urgence liées à une défaillance des systèmes. Le tunnel de Bobigny a déjà été fermé une fois depuis le début de l’année pour cette raison.

Les travaux sur ces trois tunnels ont en fait débuté à l’été 2015 et seront totalement achevés à l’automne 2018. Ils s’inscrivent dans le cadre d’un programme porté par l’État de modernisation des 23 tunnels de plus de 300 mètres en Ile-de-France initié en 2008 qui vise à adapter ces tunnels franciliens à la règlementation adoptée après la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc, en 1999.