Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

L’Etat tente de rassurer les restaurateurs, hôteliers et cafetiers

29 septembre 2020 à 12h29 Par Iris Mazzacurati
En zone d’alerte maximale, les restaurants, bar et cafés sont totalement fermés pour 15 jours minimum.
Crédit photo : Pixabay - photo d'illustration

Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ont rencontré des restaurateurs, hôteliers et cafetiers inquiets face aux nouvelles restrictions sanitaires, ce mardi 29 septembre, à l’hôtel Matignon. Ils ont tenté de les rassurer.

Plusieurs mesures ont été annoncées par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, ce mardi à l’issue d’une réunion à Matignon, face à l’inquiétude et la grogne des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration.

Elles sont au nombre de trois :

- Le fond de solidarité va être étendu. Jusqu’à présent, les aides s’élevaient à 1 500 euros par mois, elles pourront grimper jusqu’à 10 000 euros par mois pour les établissements contraints de fermer complètement ou qui auront perdu 80% de leur chiffre d’affaire.

- Le chômage partiel passe de 84% à 100% pour le personnel congédié, jusqu’au 31 décembre 2020.

- Une exonération de charges sociales.

En zone d’alerte maximale, les restaurants, bar et cafés sont totalement fermés pour 15 jours minimum. Cela ne concerne pour le moment que Marseille et la Guadeloupe, mais de nombreuses villes, actuellement en zone d’alerte renforcée (fermeture des bars à 22h), pourraient bientôt passer en alerte maximale.

Très touchés, le secteur de l’événementiel ou des salles de sport seront reçus à leur tour dans les jours à venir.