Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La Fondation Abbé Pierre face aux dispositifs anti-SDF

06 décembre 2017 à 10h43 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Flickr

La Fondation Abbé Pierre lance une opération coup de poing contre la multiplication des dispositifs destinés à éloigner les sans-abri. Elle invite le public à prendre des photos des dispositifs anti-SDF et à les publier sur les réseaux sociaux avec le hashtag #soyonshumains.

« Au lieu d’empêcher les SDF de dormir ici, offrons-leur un logement décent ailleurs. » La fondation Abbé Pierre organise ce mercredi une opération coup de poing notamment à Paris pour dénoncer la multiplication des dispositifs destinés à chasser les marginaux : pans inclinés, rebords à picots, bancs avec accoudoir… et même douche froide !

Des jets d’eau froide à l’entrée du parking

La douche, est situé à l’entrée d’un parking près de la rue de Rivoli (1er arr) et se déclenche sur toutes les personnes n’ayant pas de badge d’entrée. Mais ce qui choque encore plus c’est qu’elle est implantée dans un lieu symbolique : en face de l’immeuble où ont été constitués les premiers groupes Emmaüs, après le célèbre message de l’abbé Pierre de l’hiver 1954, où passent encore jusqu’à 300 sans-abri chaque jour. Le prêtre, qui a vécu et travaillé ici, appelait à une « insurrection de la bonté » en faveur des « couche-dehors ».

D’autres dispositifs ont déjà fait scandale. Le maire d’Argenteuil (Val-d’Oise) avait dû renoncer en 2009 à un spray répulsif destiné à éloigner les SDF. « Ces procédés sont particulièrement violents par ce qu’ils représentent, dénonce Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre. Nous, nous disons : plutôt que de faire la guerre aux pauvres, faisons la guerre à la pauvreté. »

Dans le cadre de sa campagne, la fondation Abbé Pierre invite le public à prendre des photos des dispositifs anti-SDF et à les publier sur les réseaux sociaux avec le hashtag #soyonshumains. Les photos géolocalisées seront ensuite répertoriées sur le site soyonshumains.fr.