Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La vigilance orange inondation est maintenue sur l’Ile-de-France

23 janvier 2018 à 10h42 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Toute la région est concernée par le risque de crue, excepté le département de l’Essonne ! À Paris, la Seine poursuit sa crue et s’approche des 5 mètres sur l’échelle d’Austerlitz et continue de grimper. La Marne vient de battre son record de la crue de juin 2016 à Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis).

La Préfecture recommande aux Franciliens la plus grande vigilance à proximité des cours d’eau! La Seine devrait atteindre les 5 mètres sur l’échelle d’Austerlitz ce mardi et suivant l’intensité des pluies attendue mercredi et jeudi, il n’est pas exclu, selon les prévisionnistes, que le niveau dépasse les 6 mètres et s’approches de ceux de la crue de 2016 en fin de semaine. À l’Est de la région parisienne, la Marne a déjà battu ce record à Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) et poursuit sa hausse. Le niveau a grimpé de près de 40 cm en 24 heures.

En banlieue, l’inquiétude grandit aussi. Le niveau de la Seine grimpe dangereusement, à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) où plusieurs quartiers sont sous les eaux et les habitants craignent le même scénario qu’il y à 18 mois. À Melun (Seine-et-Marne), le niveau de la Seine pourrait dépasser les 5 mètres et atteindre celui de la crue de 2016 où 300 habitants avaient du être évacués. D’autres secteurs en Ile-de-France (Provins, Saint-Ouen-en-Brie, Bray-sur-Seine, Meaux) sont également touchés par les inondations.

Les intempéries ont fait des dégâts

Les remparts de Pontoise (Val-d’Oise) n’auront pas survécu aux intempéries des derniers jours. À cause des eaux qui se sont infiltrées dans la roche, une partie du mur, datant du Moyen Âge, s’est écroulée lundi. La structure qui n’a connu aucun travaux de rénovation depuis les années 1970 menace de s’effondrer en totalité.

A Aulnay sous Bois (Seine-Saint-Denis), les vents forts ont endommagé la façade d’un immeuble du quartier de la Rose des Vents. Des gravats jonchent le sol et une enquête devra déterminer les causes exactes de l’incident qui n’a pas fait de blessés.

Les craintes d’une crue centennale

Avec la succession de perturbations pluvieuses, les sols de la région parisienne sont saturés, les cours d’eaux débordent déjà par endroit. L'Institut d'Aménagement Urbain (IAU) tente d'anticiper une éventuelle crue centennale que l’on sait inéluctable. Cet organisme de la région Ile-de-France a élaboré une simulation 3D du phénomène dans les départements de la petite et la grande couronne. La dernière montée des eaux de ce type remonte à 1910. Repérez sur la carte ci dessous si vous aurez, ou non, les pieds dans l’eau.