Le héros d’un dessin animé pour enfants avec « le zizi le plus long du monde » fait polémique (Vidéo)

VOLTAGE
Le personnage de John Dillermand divise les Danois !
Crédit: Capture "John Dillermand" / Ramasjang

9 janvier 2021 à 11h45 par Aurélie AMCN

Au Danemark, un nouveau dessin animé pour enfants choque les téléspectateurs : le héros a « le zizi le plus long du monde ».

John Dillermand est le héros d’un tout nouveau dessin animé pour les 4-8 ans diffusé sur une chaîne publique au Danemark. Conçu en pâte à modeler, le personnage possède « le zizi le plus long du monde ». Une particularité qui le met dans des situations rocambolesques et qui peut également se transformer en « super-pouvoir » pour lui permettre de venir en aide à la population (vidéo ci-dessous). Mais ce contenu se voulant à la fois humoristique et pédagogique, rappelant d’ailleurs par moments les aventures du Marsupilami et de L’Inspecteur Gadget, divise les téléspectateurs danois.

UN HÉROS PAS COMME LES AUTRES…

Certains adultes prennent le dessin animé au second degré et n’hésitent pas à le regarder avec leurs enfants. D’autres parents estiment le programme problématique : « C’est le programme le plus répugnant et le moins approprié pour les enfants qu’on ait vu depuis longtemps », s’indigne par exemple une internaute.

Morten Messerschmidt, un député d’extrême-droite, s’est joint à la colère des parents : « Je ne pense pas que regarder les parties génitales des hommes adultes devrait être transformé en quelque chose de commun pour les enfants. C’est ça le service public ? ». Un appel à la démission a même été lancé à l’encontre des créateurs de John Dillermand et des responsables de la chaîne Ramasjang.

UN HUMOUR "TYPIQUEMENT DANOIS"

Dans un communiqué officiel, la chaîne se défend : « Nous estimons que c’est une tâche importante de pouvoir raconter des histoires sur le corps. Avec cette série, nous reconnaissons la curiosité naissante pour le corps et les organes génitaux, ainsi que l’embarras et le plaisir du corps aux yeux des jeunes enfants ». Interrogée par l’AFP, Sofie Münster, spécialiste de l’éducation nordique, dédramatise la situation : « C’est un programme typiquement danois. C’est une tradition chez nous de repousser les limites de manière humoristique et de trouver ça tout à fait normal. Ce débat part de la perspective des adultes dans laquelle un long pénis est sexualisé alors que les enfants y ont une perspective totalement différente ».

Pour l’heure, la chaîne n’a pas prévu de déprogrammer le dessin animé dont la bande-annonce a été visionnée près d’un million de fois sur Youtube.

I