Info locale

Le préfet de police de Paris porte plainte après des appels malveillants

10 octobre 2019 à 10h25 Par Mikaël Livret
Les policiers ont reçu au moins trois appels anonymes faisant l'apologie du terrorisme depuis l'attaque de la Préfecture de Police de Paris
Crédit photo : Common Wikimédia

Au moins 3 commissariats de la proche banlieue ont été victime d’appels anonymes faisant l’apologie du terrorisme.

Un vif émoi. Depuis l'attaque de la Préfecture de Police de Paris, le jeudi 3 octobre, au moins trois commissariats de la petite couronne (92, 93, 94) ont été visés par appels faisant l'apologie du terrorisme. Un anonyme diffuse des extraits audios de revendication des attentats du 13 novembre 2018 et des chants en français utilisés par Daesh.

Le week-end dernier, des inscriptions laissées sur les vitrines des commerces du centre commercial Italie 2, à Paris (13e arr) par des membres du mouvement écologiste Extinction Rebellion avaient déjà choqué les forces de l'ordre et l’opinion. Le préfet de police avait aussi porté plainte contre ces tags faisant l'apologie du terrorisme.