Les chenilles processionnaires envahissent les parcs et jardins de l’Île-de-France

VOLTAGE
Les chenilles processionnaires pullulent dans les espaces verts de la région parisienne entre avril
Crédit: CCO

2 avril 2021 à 8h33 par Mikaël Livret

Avec le retour des beaux jours au mois d'avril, ces insectes fourmillent dans la région. Elles peuvent toutefois représenter un risque pour la santé en cas de contact.

Jolies mais dangereuses. Avec le mois d'avril qui débute, le danger augmente puisque c'est la saison où les chenilles processionnaires migrent de leur nid jusqu'à la terre pour se transformer en papillon.

Elles sont petites, plutôt belles à regarder et intriguent souvent les enfants qui, souvent cherchent à les toucher. Il faut surtout se tenir bien éloigné de ces insectes. Elles se déplacent et libèrent de microscopiques poils urticants qui peuvent avoir de lourdes conséquences.

« Dans la grande majorité des cas, le contact avec les poils urticants provoquera des réactions bénignes, un peu comme une démangeaison provoquée par les orties. Mais chez d'autres personnes plus fragiles, cela peut aller jusqu'au choc anaphylactique. Dans le doute, quand vous faites une réaction allergique, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin », explique dans Le Parisien Jérôme Rousselet, chercheur à l'Inrae (Institut national de la recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement) qui étudie et surveille la progression de ces demoiselles pour l'Agence Régionale de Santé de l’Île-de-France.

Si vous détectez ces insectes à proximité de chez vous, n'hésitez pas à les signaler...

Depuis la fin des années 1990, et l'apparition des chenilles processionnaires du pin dans le sud de la Seine-et-Marne et le sud de l'Essonne, ces demoiselles ne cessent d'envahir la région.

La présence de ces populations est devenue récurrente en Ile-de-France depuis une dizaine d'années, en particulier ans le sud de la Seine-et-Marne. C'est entre avril et juillet qu'elles se déplacent et que les promeneurs peuvent être en contact avec elles.

Si vous avez repéré un nid (qui ressemble à une grosse boule blanche) dans votre arbre, pensez à installer un piège à procession autour du tronc qui déviera les chenilles et évitera qu'elles ne se disséminent dans votre jardin. Vous pouvez aussi demander des conseils auprès de la FREDON Île-de-France, spécialisée dans la santé du végétal. Si vous détectez ces insectes à proximité de chez vous, n'hésitez pas à les signaler par mail à l'adresse suivante : signalement-processionnaire-pin@inrae.fr

I