Les enfants sont les plus exposés à la pollution de l’air

VOLTAGE
Crédit: PxHere

2 octobre 2018 à 12h20 par Maud Tambellini

Quand la qualité de l'air se dégrade, nos enfants sont les premiers à en pâtir. C'est ce qui ressort d'une étude sur le sujet.

Mieux vaut être de grande taille face à la dégradation de la qualité de l’air respiré. En Allemagne, l’ONG Deutsche Umwelthilfe vient en effet de publier un rapport inquiétant pour nos enfants haut comme trois pommes.

Dans la rue, les enfants seraient en effet jusqu’à 37% plus exposés que les adultes à la pollution atmosphérique. Pour en arriver à ce constat, l’ONG a mesuré la concentration en dioxyde d’azote dans 500 rues de six villes allemandes sur une période d’un mois. Des mesures qui ont été effectués à un mètre du sol puis à deux mètres.

Dans la grande majorité, la concentration est plus forte à un mètre du sol, non loin des pots d’échappement des voitures par exemple. En moyenne le taux est de 7,2% plus élevé et allant jusqu’à 37% dans une des rues passantes.