Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les forces de l’ordre visées par 841 messages d’insultes en trois jours

05 août 2020 à 13h30 Par Bertrand Loppin
Placé en garde à vue, le jeune homme a déclaré ne rien regretter.
Crédit photo : Pxhere

Un jeune homme originaire de Seine-et-Marne a insulté à 841 reprises des gendarmes et policiers. Durant trois jours, il a appelé plusieurs commissariats ou gendarmeries d’Île-de-France. Interpellé, son téléphone lui a été confisqué.

Qu’a-t-il bien pu se passer dans sa tête ? Entre le samedi 1er et le lundi 3 août, un jeune homme âgé de 19 ans et sans emploi a passé 841 coups de téléphone pour insulter les forces de l’ordre. Il a ainsi contacté 21 commissariats, gendarmeries et postes de police municipale répartis essentiellement dans toute la région. Au fil des ses appels, il a fini par lâcher son adresse… C’est ainsi que les policiers sont venus l’interpeller lundi dernier au domicile de son père à Lagny-Sur-Marne.

Placé en garde à vue au commissariat de Noisiel, il a reconnu les faits. Il a indiqué ne rien regretter. Il a même expliqué qu’il avait pris du plaisir à passer se appels malveillants. Un examen psychiatrique a établi qu’il était responsable de ses actes. Il doit être déféré ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Meaux pour être jugé dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. En attendant, son téléphone lui a été confisqué.