Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les inégalités salariales entre hommes et femmes persistent en Ile-de-France

19 septembre 2018 à 10h43 Par Mikaël Livret
Crédit photo : PxHere

Ce n’est pas nouveau mais ça ne change pas non plus. Alors qu’une loi de 2016 impose aux entreprises de favoriser l’égalité professionnelle, dans les faits cela n’est pas respecté dans la grande majorité des PME Franciliennes.

Encore du chemin. En Ile-de-France, plus de huit entreprises sur 10 n’ont pas mis en place de plan pour réduire les écarts de salaires entre hommes et femmes, comme l’impose la loi. Un chiffre choc collecté par deux associations (Pouvoir citoyen et les Effronté-e-s) auprès de l’inspection du travail (la Direccte). Seules 15,86% des PME en Ile-de-France de plus de 50 salariés jouent le jeu sur les salaires.

Les entreprises des départements des Hauts de Seine (21,5%) et des Yvelines (21%) font figures de meilleurs élèves que celles de la Seine-et-Marne (7,25%), du Val-d’Oise (11,2%) et du Val de Marne (11,7%) par exemple. Selon les données recueillies, en 2015, quand un homme gagnait 2.438 euros en moyenne par mois, les femmes percevaient 452 euros de moins.

Pourtant, la loi les oblige depuis trois ans à mettre en place des mesures pour réduire les inégalités. Les associations réclament l’instauration du « name and shame », nommer et dénoncer. Une pratique en vogue chez les britanniques par exemple. E. Macron, le chef de l’état avait lui même déclaré, lors de la journée de la femme le 8 mars dernier, que « seule la stigmatisation faisait changer les comportements !! »