Info générale

Les mobilisations s’enchaînent à Paris contre la réforme des retraites

16 septembre 2019 à 10h30 Par Mikaël Livret
Plusieurs manifestation contre la réforme des retraites sont prévues dans les prochains jours à Paris.
Crédit photo : Common Wikimédia

Avocats, médecins, cheminots, enseignants : plusieurs corporations sont vent debout contre la réforme à venir des retraites censé normalisé tous les statuts. Ce qui ne passe pas dans certaines professions attachées à leurs avantages.

Cette journée n’était qu’un avant goût ! Les agents de la RATP en grève vendredi dernier ont déjà prévenu : une grève illimitée n’est pas à exclure à la fin de l’année dans les transports en commun en Île-de-France. Le personnel de la RATP dénonce le projet de réforme de leur système de retraite qui leur permet actuellement de partir en moyenne dès 56 ans.

Avant cette période de fêtes qui s’annonce mouvementée, les avocats et les professions libérales sont en grève ce lundi 16 septembre. Les robes noires descendent dans la rue pour défendre leur système de retraite spécifique. Le Conseil national des barreaux prévoit un rassemblement à 13h place de l'Opéra. Ils seront rejoints par des notaires, des pilotes de ligne, des hôtesses et stewards, des médecins, des infirmières et des kinés, réunis au sein du collectif SOS Retraites, explique Le Parisien.

Des trains pourraient manquer à l’appel et des écoles garder portes closes

En parallèle ce lundi, une journée de mobilisation des agents des finances publiques est prévue contre la nouvelle organisation des services et la suppression prévue de certaines trésoreries. Une grève nationale qui pourrait perturber l'accueil dans les centres du Trésor public.

La grogne sociale ne va pas s’éteindre tout de suite. Jeudi 19 septembre, au tour des salariés d’EDF pour les retraites et contre le projet de réorganisation de l'entreprise, baptisé "Hercule", censé distinguer la production et la commercialisation. Le samedi 21 septembre, c’est Force ouvrière qui rentrera dans la contestation contre la réforme des retraites du gouvernement. Le mardi 24 septembre s’annonce tout autant compliqué. La CGT, Sud Rail et Solidaires appellent à la grève à la SNCF et dans l’éducation. Des trains pourraient manquer à l’appel et des écoles garder portes closes.

Enfin, le mercredi 2 octobre les policiers se mobiliseront pour une marche Nationale de la colère, à Paris. Suicides, agressions, conditions de travail, retraites : l'objectif : attirer l'attention des autorités sur l'exaspération qui gagne les forces de l'ordre.