Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les patrons de salles de sports montrent encore les muscles à Paris

09 octobre 2020 à 11h15 Par Mikaël Livret
Une nouvelle manifestation est prévue, ce vendredi, à Paris.
Crédit photo : ALFREDO ESTRELLA / AFP

Après une première mobilisation il y a une semaine, une marche en direction du ministère de la Santé est à nouveau organisée ce vendredi. Le rendez-vous est fixé à 12h sur la place Raoul-Dautry (15e arr), devant la Gare Montparnasse.

Ils ne lâchent pas. Les défenseurs des salles de sport organisent une nouvelle manifestation, ce vendredi 9 octobre à Paris, pour demander leur réouverture. Ces structures sont fermées depuis près de deux semaines dans le cadre de la lutte contre l'épidémie du coronavirus.

Le rendez-vous est fixé à 12h sur la place Raoul Dautry (15e arr), pour une marche en direction du ministère de la Santé. Les organisateurs attendent «plus de 3 000 personnes» réunies derrière le hashtag #touchepasamasalledesport, parmi lesquelles «des responsables de salles, des sportifs de haut niveau, des influenceurs, coachs et adhérents».

Pas des lieux actifs de propagation du Covid

Les salles de fitness, où les sportifs retirent leurs masques pendant leurs exercices et respirent fort, faisant craindre une dissémination du virus, ne seraient toutefois pas des lieux actifs de propagation du Covid, selon leurs défenseurs.

Seulement «207 cas de Covid-19 auraient été recensés sur près de 27 millions de passages depuis le 1er août», avait déclaré la délégué général de l'Union sport et cycles, Virgile Caillet, le 25 septembre sur RTL. Un taux de contamination qui ne justifie pas, pour la plupart des professionnels, de nouvelles sanctions.

Un nouveau phénomène serait en train de se développer

Le 1er octobre, le tribunal administratif de Paris a déjà retoqué le premier arrêté de fermeture du préfet de police. La justice avait estimé qu'aucun foyer de contamination n'ayant été recensé jusqu'à présent à Paris dans une salle de sport, «l'impératif de préservation de la santé publique» devait prévaloir. Le préfet a été contraint de prendre un nouvel arrêté. France active, l’organisation représentant les salles de sport, a lancé une action en justice, mercredi 7 octobre.

En parallèle, un nouveau phénomène serait en train de se développer : le report de sportifs situés en «zone alerte maximale» vers les salles de département de grande couronne (77, 78, 91, 95), toujours ouvertes.