Info locale

Les pompiers du Val-d’Oise seront bientôt mieux protégés des agressions

20 août 2019 à 10h51 Par Mikaël Livret
Photo d'illustration
Crédit photo : Common Wikimédia

43 agressions ont été recensées depuis le début de l’année. Dès la rentrée, les pompiers pourront être équipés de caméras piétons.

Les pompiers n’en peuvent plus ! Le week-end dernier dans le département voisin des Yvelines, une plainte a été déposée après l’agression de trois pompiers en intervention par un ado qui menaçait de mettre fin à ses jours. Depuis le début de l’année rien que dans le Val-d’Oise, 43 agressions sur des pompiers ont été dénombrées.

Pour faire face à la recrudescence de violence, à partir de la fin septembre, les pompiers du Val-d’Oise pourront s’équiper de caméras piétons. Ce dispositif expérimental vise à dissuader les possibles auteurs d’agressions.

Neuf groupements ont été sélectionnés

Alors que toutes les trois heures, un pompier est agressé en France selon le syndicat Unsa, le Ministère de l'intérieur a annoncé l'expérimentation de caméras lors des interventions des sapeurs-pompiers. Le Val-d'Oise fait partie de ces territoires où le dispositif va être testé « dès la mi-septembre et jusqu'en février 2022 », précise dans Le Parisien,  le lieutenant-Colonel Jean-Philippe Le Meur, du Service départemental d'incendie et de secours du Val-d'Oise (Sdis 95) chargé de cette expérimentation.

Pour cette expérimentation, neuf groupements ont été sélectionnés (Argenteuil, Bezons Eaubonne, Éragny, Garges-lès-Gonesse, Gonesse, Herblay-sur-Seine, Osny, Villiers-le-Bel). Les séquences tournées resteront anonymes et pourront servir dans le cadre de formation. Par ailleurs, les images tournées seront conservées pendant six mois, sauf en cas de procédure judiciaire.