Mal-être des étudiants : une plateforme d’écoute gratuite en Île-de-France

VOLTAGE
La plateforme est totalement anonyme et gratuite pour les jeunes qui la consultent
Crédit: Écoute Étudiants �}le-de-France

11 février 2021 à 6h00 par Vincent Giraldo

Depuis quelques semaines, le constat est sans appel, la jeunesse va mal. Si tous les Français sont potentiellement concernés par les conséquences psychologiques engendrées par la crise sanitaire, les étudiants semblent être encore plus touchés. Pour les aider, la région �}le-de-France propose une plateforme de soutien.

Anxiété, solitude, manque de motivation, idées noires… Autant de symptômes qui montrent les impacts de la Covid-19 sur la santé mentale des étudiants. Cela fait maintenant près d’un an qu’ils affrontent l’isolement lié aux cours à distance, l’absence de moments entre amis ou des difficultés financières avec la perte d’un job. S’ajoutent à cela, la culture et le sport inexistants. « Il y a beaucoup de tentatives de suicide et une recrudescence de prise d’anxiolytique et de drogue » constate Lisa Letessier, psychologue clinicienne.

Pour faire face à ce malaise, la région Île-de-France a décidé de soutenir la plateforme d’aide et d’écoute pour les étudiants qui s’appelle Écoute Étudiants Île-de-France. Elle a été conçue par la fondation FondaMental et permet d’abord aux étudiants d’évaluer leur état psychologique grâce à un questionnaire en ligne. Cinq catégories sont répertoriées : « Je ne me sens pas bien et ne sais pas pourquoi », « Je me sens stressé », « Je me sens triste ou ai des pensées sombres », « J’ai du mal à dormir », « J’ai du mal à travailler ».

En fonction des réponses, de nombreux conseils et exercices pratiques sont ensuite proposés aux étudiants pour aller mieux par eux-mêmes : améliorer ses habitudes de vie, astuces de psychologie positive, témoignages, vidéos de relaxation ou de méditation… Selon Lisa Letessier, co-créatrice de la plateforme, « il y a au moins un exercice qui pourra convenir à chacun ».

Sur présentation de sa carte d’étudiant, la Région Île-de-France peut aussi prendre en charge 3 consultations en visioconférence avec un psychologue. Au total, ce sont près de 40.000 téléconsultations qui seront offertes aux étudiants. « L’énorme avantage c’est que les étudiants pourront prendre un rendez-vous très rapidement, généralement sous une semaine alors que la plupart des cabinets de psychologues affichent parfois deux mois d’attente » explique Lisa Letessier. Si les 3 consultations ne suffisent pas au rétablissement de l’étudiant, le professionnel de santé lui proposera des solutions adaptées et un suivi personnalisé.