Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Menace terroriste : quel impact sur le quotidien des franciliens ?

07 juin 2017 à 17h17 Par Rédaction

Au lendemain de l'attaque dans le quartier de Notre-Dame Saint-Michel et quatre jours après l'attentat de Londres, quel est l'état d'esprit des franciliens ? Alors que de nombreux rendez-vous estivaux approchent, un sondage révèle que les français ne sont pas rassurés lors de certains évènements en extérieur.

Élections législatives, fête de la musique, Paris Plage, 14 juillet et autres festivals d’été approchent à grands pas. Autant de rendez-vous à sécuriser dans un contexte de menace terroriste. Ce mardi, un policier a été agressé au marteau à Paris, sur le parvis de la cathédrale Saint-Michel Notre-Dame. L’agresseur présumé, se revendiquant de Daesh, a été placé en garde à vue ce mercredi. Une attaque survenue trois jours seulement après l’attentat de Londres. Le président Emmanuel Macron a annoncé que trois français figurent parmi les victimes. Alors ce contexte a t-il un impact sur vos habitudes ? Pas vraiment.

Les grands rassemblements moins surs ?

Selon le baromètre sécurité des français (Fiducial-Odoxa) publié cette semaine, les français ne sont pas rassurés par les évènements en plein air. Seuls 37% jugent les feux d’artifices « bien sécurisés », 39% pour les festivals. Jules, francilien ne pense pas qu’il faille changer les habitudes. « Ce n’est pas utile de tout craindre. L’année dernière le contexte était un peu similaire, mais je suis quand même allé à un feu d’artifice ». Par ailleurs, toujours selon ce baromètre, les stades sont jugés les plus sécurisés, devant les salles de spectacle et les parcs d’attraction.

Fouilles et palpations ne vous rassurent pas vraiment

Le baromètre révèle que près de 8 français sur 10 sont rassurés par les fouilles des sacs et les palpations de sécurité. Mais pour le reste, ces vérifications sont inefficaces. À l’image toujours de Jules, pour qui « rapidement les gens ne fouillent plus rien parce qu’ils en ont marre ». Alors vraiment inutile ? « Oui et non » pour Thierry. Ce francilien juge que « des fois, le personnel chargé des contrôles laisse passer les gens avec une petite sacoche par exemple ».
Ce qui ne risque pas d’être le cas ce mercredi soir à l’AccorHotel Arena de Paris. La chanteuse Ariana Grande donne un concert sous très haute surveillance. Après celui à Manchester, visé il y a deux semaines par un attentat.

Virgil Bauchaud