Insolite

Météo : l'accalmie après la tempête ?

08 juin 2019 à 10h45 Par A.L
Crédit photo : Pixabay

Le temps va-t-il revenir à la normale après le passage mouvementé de la tempête Miguel ?

Ouf ! La tempête Miguel qui a frappé le territoire ce vendredi, devrait se calmer ce week-end. Météo France a ainsi levé la vigilance orange aux vents violents dans les dix départements auparavant concernés (Charente-Maritime, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Sarthe, Deux-Sèvres, Vendée et Vienne). 

Samedi matin, sur l'est de l'Occitanie ainsi qu'en Rhône-Alpes et en Provence, le temps sera plutôt ensoleillé. Sur la Côte d'Azur, quelques nuages bas sont présents en fin de nuit jusqu’au début de matinée, près des côtes. Dans l'intérieur, les nuages prédomineront mais rapidement, le soleil finira par s'imposer. Sur l'ouest de la région Occitanie, en Nouvelle-Aquitaine, Auvergne, Bourgogne-Franche-Comté, jusqu'au Grand-Est, localement, des nuages bas pourront débuter la journée. Puis, le temps restera variable, bien nuageux par moments. 

Des rafales jusqu'à 60/80 km/h

Côté vent, sur la moitié nord du pays, un vent sensible de sud-ouest soufflera toute la journée. Des rafales jusqu'à 60/80 km/h soufflent même sur les côtes de Manche, de la Seine-Maritime jusqu'aux frontières belges et même dans l'intérieur des terres dans le Pas de calais et le département du Nord. On attend de températures minimales qui afficheront sur le littoral méditerranéen, 13 à 17 degrés. Sur le reste du pays, le mercure s'échelonne de 6 à 11 degrés, jusqu'à 14 localement, en Alsace. Pour les maximales, le thermomètre atteindra 16 à 18 degrés sur les côtes de la Bretagne et de la Manche. Sur le reste du pays, le mercure avoisinera 19 à 24 degrés, jusqu'à 27 à localement 31 degrés en PACA et Corse.

Dimanche, le temps sera plus instable, notamment sur l'est du Rhône. Quelques grisailles apparaîtront aussi sur le pourtour méditerranéen. L’instabilité sera définitivement de retour dès lundi avec l’arrivée d’une nouvelle dégradation orageuse par l’Ouest, qui gagnera le territoire.