Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Noctilien renforce son offre la nuit

22 mai 2017 à 12h43 Par Rédaction

Le plan de développement du réseau de bus nocturnes d'Ile-de-France "Noctilien" connaît sa première étape ce lundi 22 mai avec le renfort de fréquence de 10 lignes. D'ici à 2019-2020, sept nouvelles lignes seront également ouvertes en banlieue.

De quoi ravir les noctambules franciliens. Pour le travail ou la fête, plusieurs dizaines de milliers d’usagers les empruntent quand les métros, Tramway, RER ou Transilien sont à l’arrêt la nuit. Le Stif (Syndicat des Transports d’Ile-de-France) passe la seconde dans le développement de son « plan Noctilien » et renforce la fréquence de 10 lignes de bus nocturnes, sur les 48 que compte la région parisienne. Des secteurs, en Petite et Grand-Couronne, qui voient la fréquence de passage des bus renforcée, voire doublée, dès ce lundi 22 mai.

Désormais, pour neuf lignes, un bus passera toutes les 30 minutes au lieu d’une heure en semaine pour les lignes N21 (Chilly-Châtelet), N23 (Chelles-Châtelet), N31 (aérogare Orly-sud-Gare de Lyon), N32 (Boissy-Saint-Léger-Gare de Lyon), N34 (Torcy-Gare de Lyon), N43 (Sarcelles-Gare de l’Est), N45 (Hôpital de Montfermeil-Gare de l’Est), N52 (collège Monet Argenteuil-Gare Saint-Lazare), N53 (Nanterre-Gare Saint-Lazare), et une fois toutes les 20 à 30 minutes le week-end. Pour la dixième ligne, la N71 (St Maur Créteil-Bourg-la-Reine), la fréquence passera à un bus toutes les 15 minutes en semaine, et toutes les six minutes, le week-end.

D’autres renforts à prévoir

Le Syndicat des Transports d’Ile-de-France compte aussi, d’ici 2020 poursuivre l’amélioration de la desserte en banlieue parisienne des Noctiliens notamment avec la création de trois lignes en grande couronne qui longeront le RER D Nord (N146 de Gare de l’Est à Survilliers-Fosses, via Garges-Sarcelles), la branche nord de la ligne H (N147, de Gare de l’Est à Persan-Beaumont, via Deuil et Écouen), la branche ouest de la ligne H (N148, de Gare de l’Est à Taverny, via Ermont-Eaubonne).

Quatre autres lignes en rocade, autour de Paris, seront également mises en service, en remplacement des bus et tram circulant la journée. Dans le détail, deux lignes entre Montparnasse et Val de Fontenay, une ligne entre Val-de-Fontenay et Saint-Denis via Romainville-Carnot et Bobigny et une ligne entre Saint-Denis et La Défense-Pont-de-Neuilly via Les Courtilles et Colombes.

Enfin, le STIF souhaite aussi prolonger les lignes traversantes actuelles afin d’assurer des correspondances avec les nouvelles dessertes du Grand Paris et ainsi mieux desservir la grande couronne. Les 8 prolongements identifiés sont : N11, prolongée de Château de Vincennes à Val-de-Fontenay, N14, prolongée de Bourg-la-Reine à Croix-de-Berny, N15, prolongée d’Asnières-Gabriel Péri aux Courtilles, N24, prolongée de Bezons-Grand Cerf à Sartrouville, N52, prolongée d’Argenteuil-Monnet à Cormeilles-en-Parisis, N62, prolongée de Clamart à Croix-de-Berny et le N66, prolongée de Vélizy à Viroflay-Rive-Gauche, afin de compléter la substitution de T6.

68.500 voyageurs

Le montant de ce premier renfort sur ces 10 lignes de Noctilien s’élève à 14 millions d’euros par année pleine, selon le Stif. Avec ce « plan Noctilien », le Stif s’attend à une augmentation du nombre de ses voyageurs et ainsi atteindre la barre des 41.000 usagers chaque nuit du week-end, 27.500 voyageurs en semaine.